Francis Desharnais.png
AQUARELLE.png

Quel est votre lieu préféré sur terre ?

Avec mon amoureuse, nous avons récemment acheté une maison à l'Île d'Orléans. Après vingt ans et onze appartements différents, la possibilité d'être tranquille, chez moi, sans m'inquiéter de déranger, et sans être dérangé moi-même, me procure un incroyable sentiment de plénitude. Donc, même si j'aime beaucoup voyager, je dois avouer que pour la première fois de ma vie depuis belle lurette, l'endroit sur Terre que je préfère est tout simplement, chez moi.

AQUARELLE.png

Quel est votre rapport au maritime, votre lien avec l'horizon, l'air du large, le son des vagues ?

Je découvre les joies d'habiter un endroit entouré d'eau. La facilité d'accès au Fleuve Saint-Laurent ne cesse de me réjouir. J'aime le jeu des marées, qui modifie le paysage et le renouvelle à chaque heure. J'aime les silhouettes du territoire que l'on ne peut découvrir qu'avec la distance. L'odeur du Fleuve est aussi quelque chose qui ne m'accompagnait pas si souvent, mais que je savoure avec bonheur.

AQUARELLE.png

De quel endroit, de quelle atmosphère avez-vous besoin pour créer ?

La bande dessinée est un art comportant plusieurs étapes, certaines plus créatives, d'autres plus techniques. Pour concevoir un scénario, il me faut le silence le plus total, alors que lorsque l'étape du dessin survient, je peux avoir de la musique ou la radio. Dessiner in situ est aussi quelque chose que j'aime beaucoup, même si je ne m'y adonne plus autant qu'avant. Capturer des moments dans une foule, un spectacle est quelque chose de très stimulant.

AQUARELLE.png

Quel personnage de la littérature vous a habité le plus fort ?

Je me suis intéressé assez jeune à tout ce qui entoure la création de la bande dessinée. Ses différents acteurs sont devenus des sortes de personnages. Sentiments exacerbés par le fait que les bédéistes se mettent souvent en scène, en plus de leurs collègues. Les Gotlib, Goscinny, Moebius et Franquin sont quelques-uns de ces personnages auquel j'aime encore penser et à me référer.

AQUARELLE.png

Quels livres reposent patiemment sur votre table de chevet ?

Hum, je dois avouer que je n'ai pas un livre de chevet, auquel je reviens fréquemment. Étant un lecteur plutôt rapide, et étant donné qu'une bande dessinée peut se lire vitement, il y a un bon roulement sur la dite table. Ces temps-ci, je me suis lancé dans une version du 15e siècle de la légende arthurienne.

AQUARELLE.png

Quelle place occupent les librairies dans votre vie ?

Ce sont des endroits que j'adore. J'aime discerner les personnalités d'une librairie. Qu'elles soient encombrées ou épurées, j'aime voir ce qui est mis de l'avant et ce que l'on me recommande.

ONDULATION.png

Chez Flottille, on aime dire de la littérature qu’elle est μεταφορά | metaphorá, qu’elle porte le sens.

C’est ce qui nous a fait naître artisan·e·s libraires. De la libraire, nous avons la passion d’admirer et comme l’artisan·e, nous déployons l'œuvre vers la communauté.

 

Nous disons aussi que cette passion nous porte à ...

◎ Lire, comme respirer, un acte vital et nécessaire.  

⏀ Réfléchir pour faire un usage fécond de la pensée et reconnaître que la vie en a été subtilement altérée.

⏂ Partager pour convoquer la poésie d’une bouteille lancée à la mer, pour laisser fuir les limites intimes de la lecture.

AQUARELLE.png

Et vous ? Quel est votre rapport à la lecture, à la littérature ?

Comment définissez-vous cet acte qui vous porte à ...

◎ Lire, est absolument essentiel. Je ne lis jamais assez.

⏀ Réfléchir, car lire est la meilleure façon de réaliser à quel point le monde est complexe, et qu'au final, on ne le comprendra sans doute jamais.

⏂ Partager, car offrir un livre qu'on a aimé, c'est partager un peu de soi-même, de notre vision du monde.

Francis Desharnais.png